Collections

Back to school : un bullet journal spécial Disney

Pour une rentrée en beauté, je vous propose de découvrir aujourd’hui la nouvelle méthode d’organisation qui fait fureur depuis plusieurs mois et que vous connaissez peut être : le bullet journal… mais comme on est des fans Disney on va adapter ça façon Disney. C’est parti ^^

 

LE « BULLET » QUOI ? 

Comme son nom l’indique le bullet journal ou « journal à puces » par traduction est une méthode d’organisation révolutionnaire dans le sens où elle est adaptable à chacun ou chacune d’entre vous. En effet il n’y a pas de modèle universel à imiter mais plutôt des milliards de façon de créer SON bullet journal. Unique et à votre image. Plus personnel tu meurs ^^

Pour la ptite histoire : Le bullet journal a été inventé il y a quelques années par Ryder Caroll, un designer new-yorkais (son site : bulletjournal.com) . Le bujo (contraction de bullet et journal) est l’expression communément utilisé par les passionnés, dit bujoteurs ou bujoteuses.

LE MATÉRIEL

(Mon bullet journal : un Leuchtturm customisé avec les stickers du Disney Stickers Emoji)

– un carnet : La base. Les deux stars du bullet journal sont les carnets type Moleskine ou Leuchtturm mais vous n’êtes pas obligé d investir dans ces carnets de marque. N importe quel carnet à spirales ou non, à lignes ou non fera l affaire. Gardez juste en tête que si vous avez l âme créatrice et que vous souhaitez agrémenter votre bullet journal de plusieurs jolies illustrations, vos dessins rendront mieux sans lignes.

– un stylo : certain(e)s opteront pour un stylo bille bleu ou noir traditionnel, d’autres plus minutieux préféreront investir dans un stylo feutre à pointe plus ou moins fine. A vous de voir en essayant quel outil glissera le mieux sur les feuilles du carnet que vous avez choisi. Personnellement j’utilise un stylo bille tradi et toutes les pages de mon bullet journal que vous pouvez découvrir dans cet article ont été réalisé avec.

– les feutres et les fluos : là encore question de goût. Les puristes et minimalistes trouveront ce matériel superficiel mais les artistes et créatifs ne seront pas contre un peu de couleur. Ne dit-on pas que les fans Disney rêvent leur vie en couleurs ? Personnellement le jour où j’ai acheté mon matériel j étais juste parti pour me trouver une pochette de feutres STABILO pointe moyenne et couleur tradi et je suis revenu avec une 2e pochette de stylo feutres STABILO pointe fine et couleurs pastels 😍 ainsi qu un assortiment de STABILO mini fluo… je suis faible !!!

– les règles et les pochoirs : Alors là c’est à vous de voir si vous allez être capable de dessiner (ou reproduire) à main levée ou si vous préférez vous aider de pochoirs. Perso j’ai trouvé les miens sur Amazon. Mais gardez quand même en tête que le but n’est pas d’avoir une oeuvre d’art mais un journal de bord. Pratique et pas fastidieux. Je suis d’accord quand on regarde Pinterest ou Instagram certains bujo sont des vrais ptits bijoux mais si vous n’êtes pas dessinatrice dans l âme vous allez passez des heures et des heures sur une seule page.

LES DIFFÉRENTES PAGES

– la couverture : comme son nom l’indique c’est la 1ère page de votre carnet alors elle doit vous refléter. N hésitez pas également à indiquer vos coordonnées minimales si, en cas de perte, vous souhaitez avoir une chance qu’on vous restitue votre carnet.

– les clefs : les fameuses « keys » qu’on pourrait aussi bien traduire par « codes » car en fait c’est simplement de ça dont il est question. Il va vous falloir trouver vos ptits symboles pour chaque tâche, événement ou action à réaliser et y associer une légende pour vous y retrouver, ainsi qu’un code couleur.

– le calendrier annuel : je ne vais pas m’attarder dessus, tout le monde sait ce qu’est un calendrier. Dans le cadre d’un bullet journal il s’agit juste de poser sur une page ou deux les 12 mois de l’année et y reporter les principaux événements ou tâches à avoir en tête, selon les codes que vous aurez défini.

– les trackers : sans doute les pages les plus satisfaisantes de votre futur carnet. Vous savez le plaisir qu’on a à cocher les cases pour dire « ça c’est terminé » ^^ En effet sur votre carnet vous allez pouvoir effectuer tous les suivis que vous voulez et notamment les séries car si il y a bien une chose pour laquelle on se doit d’être à jour c’est nos séries… mais ça marche aussi avec la longue liste des films Disney…

– les collections : sans doute les futures pages les plus funs de votre bujo. En effet il est possible que ce soit les plus inspirantes et celles que vous aurez à coeur d’illustrer. C’est vrai qu’il y a tellement de belles choses à faire…

– les pages mensuelles ou hebdomadaires : les monthly ou weekly logs sont les pages récapitulatives du mois ou de la semaine à venir. Vous pouvez faire les deux ou uniquement la page mensuelle si cela vous suffit.

– les pages journalières : vous allez vous en souvenir de celle là ^^ Si vous choisissez de ne pas créer de page hebdomadaire c’est que vous souhaitez vous organiser à la journée et donc que vous allez devoir préparer à l’avance autant de pages qu’il y a de jours dans le mois… Ne vous inquiétez pas en général on fait tenir la semaine sur 2 pages, à moins d’avoir des journées très très chargé cela suffit.

(Mon tracker préféré : celui de mon suivi des films Disney que j’ai vu et à voir, on se refait pas ^^)

AVIS PERSO & CONSEILS 

– les moins : le temps. A moins de faire le bujo le plus minimaliste possible, créer son bullet journal prend du temps… au début. On ne sait trop comment s y prendre, on n’ose pas se lancer, on a peur de mal faire alors qu’il n y aucun standard à respecter. Ceci dit on parle d’une méthode d’organisation censé nous faire gagner du temps quelque part donc le fait de « devoir y passer » du temps pourrait en rebuter certains.

– les plus : la satisfaction. C’est incroyable la satisfaction personnelle qu’on obtient quand on parvient à checker intégralement une liste, à respecter un planning, à réaliser un objectif, etc. Ça me faisait déjà ça au boulot mais alors dans la vie perso c’est la cerise sur le gâteau.

(Illustrations en cours…)

Mes 5 petits conseils :

  1. Acceptez d’y consacrer un certain temps au début. Et vous verrez au fur et à mesure vous gagnerez en rapidité et en créativité. (D’un mois sur l autre j’ai trouvé que j allais beaucoup plus vite, surtout dans les dessins)
  2. Si vous êtes vraiment allergique aux ratures et gribouillis prenez vous un carnet de brouillons à côté. (C’est ce que j’ai fais à partir du 2e mois et ça a changé ma vie lol).
  3. Afin de rester inspiré n’hésitez pas à surveiller Pinterest et Instagram et suivre les comptes des bujo addict qui vous inspirent. (Bon j’ai cherché et je n’ai pas trouvé de bujo addict spécialisé en Disney… je me sens un peu seule là ^^)
  4. Si malgré l’inspiration vous avez un petite baisse de régime et que la perspective de vous asseoir devant votre bullet journal ne vous satisfait plus n’hésitez pas à faire une pause. Ce n’est pas un drame. Nous ne sommes pas des machines. Vous n’en reviendrez que plus motivée et inspirée. (J’ai personnellement fais 1 pause d’1 mois en juillet qui m a été très bénéfique.)
  5. Laisser parler votre créativité. Même, et surtout, si vous n êtes doué en dessins, osez. Lancez-vous. C’est à force de grifonner que vous obtiendrez le petit dessin souhaité, la petite banderole rêvée, votre bullet journal adoré. (Perso je ne savais pas que je dessinai comme ça. Quand j’ai vu le  château – ci-dessus – pour la première fois, je me suis demandé si c’était bien de moi)

Alors prêt à créer votre bullet journal Disney ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.